Technology

6 personnes qui ont simulé leur mort

La mort est la peur bleue de la majorité des personnes. En effet, si la mort est pour la plupart, une perspective effrayante, douloureuse et inimaginable, d’autres trouvent en elle, la perspective d’échapper à leur vie et identité actuelle sans avoir à croire en la réincarnation. Comment ? En simulant leur propre mort.

Et, comme vous allez le voir dans les prochaines lignes, chacune d’entre elles n’ont pas hésité à se faire passer pour mort pour échapper à la réalité de leur existence…avant que cette dernière ne les rattrape !

Une tête de mort de poudre blanche
Crédits Unsplash

A lire aussi : Les 8 morts les plus choquantes des séries Netflix

Anthony John Angel

Anthony John Angel est à la fois un délinquant et un criminel. En 1966, il a été surpris en practice de voler de l’argent dans l’établissement où il travaillait. Par la suite, pour échapper à ces accusations et fuir son mariage raté, Anthony a simulé sa mort. Il a conduit jusqu’à son présumé lieu de suicide, Beachy Head. Il a laissé une pile de vêtements avec une observe sur le rivage et a nagé jusqu’à la côte où il avait caché des vêtements propres.

En 1967, il s’est set upé dans le nord de l’Angleterre et s’est fait appeler « Allen ». Il e ensuite entamé une carrière dans la restauration. Puis, il épouse une fille appelée Patricia. Mais un ancien ami croise Allen dans une rue à Manchester et le pot aux roses est découvert. En 1968, il est reconnu coupable de vol et de bigamie. Il est condamné à une peine de jail avec sursis. En 1972, il divorce de sa première femme et épouse légalement Patricia.

Mais en 1975, alors que le couple déménage à Salcombe, Allen entame une liaison avec une femme appelée Yabsley, veuve et propriétaire d’un restaurant. Puis, sa femme et ses deux enfants disparaissent brusquement sans qu’Allen ne dépose d’avis de recherche. Selon lui, sa femme serait partie avec les enfants dans la voiture.

Mais Yabsley publie un livre autobiographique sur sa relation avec Allen et atteste qu’il y avait des égratignures sur la primary de son amant lorsque sa femme a disparu. L’affaire a alors été rouverte et Allen a été condamné et emprisonné en 2002 pour le meurtre de sa femme et de ses enfants.

Grace Oakeshott

Grace Oakeshott était une militante britannique des droits des femmes. Elle avait été mariée à Harold Oakeshott et tous deux étaient des socialistes actifs. En 1904, Grace participe à la fondation de la première école de métiers pour filles. En 1907, elle a simulé sa mort et s’est enfuie avec son amant, le Dr Walter Reeve, en Nouvelle-Zélande. Elle a donné l’impression de s’être noyée après avoir laissé quelques vêtements sur la plage en Bretagne alors qu’elle était en vacances. Son mari était au courant et avait adhéré à son projet automobile le couple ne voulait pas divorcer étant donné que le divorce était considéré, à l’époque, comme quelque selected de scandaleux.

Une fois arrivée en Nouvelle-Zélande, Grace Oakeshott a changé son nom en Joan Reeve et a eu trois enfants avec Walter Reeve. Plus tard, un auteur, Jocelyn Robson, a fait des recherches approfondies sur la vie de Grace Oakeshott et a publié le livre intitulé « Radical Reformers and Respectable Rebels : How the Two Lives of Grace Oakeshott Defines an Era ».

Juan Pujol Garcia

Juan Pujol Garcia est un espion du MI5 de la Seconde Guerre mondiale. En 1949, il a simulé sa mort du paludisme automobile il craignait que les nazis survivants ne le tuent en représailles. En effet, Juan Pujol Garcia avait agi comme un agent double pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il a dupé les nazis en leur faisant croire qu’il était un espion essential et il leur avait envoyé de fausses informations. Pourtant, il était loyal envers la Grande-Bretagne. Son nom de code pendant la guerre était « Garbo ».

Garcia est parvenu à simuler sa mort pendant 40 ans. Il avait malesé une vie easy dans l’anonymat en gérant une librairie et une boutique de cadeaux. Il est décédé en 1988 à Caracas.

Alfred Rouse

Alfred Rouse est un criminel britannique qui a simulé sa mort pour échapper à ses problèmes financiers. Le 5 novembre 1930, il a murdereré un auto-stoppeur et l’a placé dans le siège conducteur de sa voiture Morris Minor avant d’incendier le véhicule. Par la suite, il s’est ensuite enfui au Pays de Balles. L’affaire était connue sous le nom de « The Blazing Car Murder ».

Jusqu’à prédespatched, l’identité de la victime demeure inconnue malgré les assessments ADN. Apparemment, Rouse aurait commis ce meurtre et simulé sa mort pour éviter de payer la pension alimentaire pour ses enfants. Le 31 mars 1931, il a été pendu à Bedford Gaol.

Marcus Schrenker

Marcus Schrenker, un ancien conseiller financier américain, a décidé de simuler sa mort après avoir été pris dans des problèmes juridiques, financiers et personnels. En effet, il avait pris de l’argent sur des comptes et a falsifié des signatures sur des paperwork d’investissement en plus de gonfler des factures.

Après avoir été reconnu coupable de fraude, il a simulé sa mort en décollant dans son avion privé et il a sauté de l’avion au second du survol de l’Alabama. Le parachute a été retrouvé caché en Floride et il a admis qu’il avait planifié l’accident.

Il fut condamné à 51 mois d’emprisonnement en 2009 sur des accusations fédérales, ainsi qu’à une amende de 905 000 {dollars}. En 2010, il a également plaidé coupable à des accusations portées contre lui et a écopé de 10 ans de jail supplémentaire.

Ken Kesey

Kenneth Elton Kesey, ou Ken Kesey, est un célèbre romancier de 66 ans qui a écrit de nombreux romans à succès au cours de sa vie. Il s’est porté volontaire dans une expérience liée à de nouveaux médicaments psychotropes et a travaillé dans des hôpitaux avec des sufferers. Il en a fait un matériau d’intrigue dans l’un de ses romans.

Cependant, en 1965, Ken Kesey a simulé son suicide lorsqu’il a été arrêté pour possession de marijuana qui était une drogue sickégale à l’époque. Il a garé sa voiture sur une route à flanc de falaise, près d’Eureka, en Californie, avec l’aide de ses amis et a laissé une observe de suicide où il était écrit « Océan, océan, je vais vous battre à la fin ».

Puis, il se réfugie au Mexique. Mais après huit mois d’enquête du FBI, il a été arrêté et envoyé en jail à Redwood City pendant cinq mois. Plus tard, en 2001, il est décédé de issues hépatiques à Eugene, en Oregon.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button