Sports

Bottas domine et s’impose en Turquie, les Red Bull sur le podium

Comme l’an dernier, la pluie s’est invitée en ce dimanche matin sur le circuit d’Istanbul, théâtre du Grand Prix de Turquie de Formule 1. Après des {qualifications} disputées sur piste séchante, la course promet de nouveaux des situations évolutives à une heure du déhalf.

Bien que la pluie ait cessé de tomber, le froid empêche l’asphalte de sécher rapidement, et les pneus slicks de fonctionner s’il n’est pas parfaitement sec. Contrairement à l’an dernier cependant, le circuit turc suggest un grip très élevé, ce qui devrait rendre moins hasardeux le roulage sur piste mouillée en course.

Valtteri Bottas s’élance en pole place devant Max Verstappen, tandis que la deuxième ligne se compose de Charles Leclerc et Pierre Gasly. Fernando Alonso est cinquième au déhalf devant Sergio Pérez. Lando Norris et Lance Stroll suivent devant Yuki Tsunoda et Sebastian Vettel.

Lewis Hamilton s’élance 11e après avoir signalé le meilleur temps des {qualifications} et écopé d’une pénalité de 10 locations. Il partage la sixième ligne avec Esteban Ocon. La dernière ligne est occupée par Carlos Sainz et Daniel Ricciardo, qui ont tous les deux reçu un bloc propulseur neuf, ce qui les a pénalisés.

13h32 : Max Verstappen a déclaré à son équipe lors du tour de mise en grille que les situations étaient “parfaites pour les pneus intermédiaires”. Ce sont donc les gommes striées que les 20 pilotes auront au déhalf.

13h35 : L’absence de pluie n’a pas permis à la piste de véritablement sécher, l’asphalte étant gorgé d’eau sur le circuit d’Istanbul. Marcin Budkowski, le directeur sportif d’Alpine F1, explique qu’il pense que le circuit restera largement humide pendant une grande partie de la course.

13h48 : A un quart d’heure du déhalf, il bruine légèrement sur le circuit et la température de l’air est de 18 degrés. Celle de la piste est de 16 degrés, ce qui va compliquer l’adhérence pour les pilotes

13h52 : Nous avons le plaisir d’annoncer que Julien Fébreau sera notre invité mardi soir à 20h30, pour ’Grand Prix’, votre émission 100% F1 ! Elle sera à suivre sur Nextgen-Auto.com à 20h30.

13h58 : L’ensemble des pilotes s’élance donc en pneus intermédiaires, comme prévu depuis une heure !

14h01 : Pendant le tour de formation, Pierre Hamelin, l’ingénieur de Pierre Gasly, lui dit que les situations devraient rester les mêmes tout au lengthy de la course, confirmant donc ce qu’a dit Budkowski tout à l’heure.

Déhalf : Bon déhalf de Bottas et Verstappen qui conservent leurs locations ! Derrière, Alonso se fait envoyer en tête-à-queue mais repart instantanément en 17e place.

Tour 1 : Bottas prend le giant devant Verstappen et Leclerc, Pérez est quatrième devant Gasly et Norris, puis Stroll et Tsunoda. Hamilton a gagné deux locations au déhalf.

Tour 2 : Alonso est 16e devant Sainz et Ricciardo, et les trois hommes gagnent une place après une erreur de Mick Schumacher !

Tour 3 : Le replay du déhalf montre que c’est Gasly qui a percuté Alonso, qui avait pris un bon déhalf. L’erreur de Schumacher était en fait un tête-à-queue dû à un harponnage d’Alonso.

Tour 4 : Bottas preserve une seconde et demie d’avance sur Verstappen, et Leclerc est à deux secondes de la Red Bull. Pérez go well with à 1″8 et possède la même avance sur Gasly. Pour le second, Hamilton est toujours coincé derrière Tsunoda. Sainz et Ricciardo ont dégoé Alonso.

Tour 5 : Les écarts sont stables en ce déhowever de course, où tout le monde semble jouer la prudence alors que les pneus sont encore en bon état. Sainz s’empare de la 15e place aux dépens de George Russell.

Tour 6 : Une enquête est ouverte pour l’accrochage Gasly / Alonso, et une autre pour l’incident Alonso / Schumacher. Sainz proceed sa belle remontée en dépassant Kimi Räikkönen.

Tour 7 : Tsunoda proceed à se défendre face aux assauts de Hamilton ! Le pilote japonais occupe toute la piste et garde l’avantage pour la huitième place.

Tour 8 : Bottas a 2″3 d’avance sur Verstappen et 4″1 sur Leclerc. C’est fait pour Hamilton qui dépasse Tsunoda par l’extérieur, superbe manœuvre !

Tour 9 : Gasly est pénalisé de 5 secondes pour l’incident du déhalf. Les commissaires n’ont pas encore statué sur Alonso mais une pénalité devrait suivre. Hamilton dépasse Stroll et pointe septième.

Tour 10 : La pénalité de 5 secondes pour Alonso est aussi affirmée, lui et Gasly devront les appliquer lors de leur arrêt au stand. Sainz est remonté en 11e place alors que Ricciardo et Alonso sont toujours coincés en 16e et 17e positions.

Tour 11 : Bottas a près de 3 secondes d’avance en tête et explique à la radio qu’il n’y a “pas encore de trajectoire sèche ni de zones sèches” sur la piste. Il est possible qu’il faille deux relais en intermédiaires, avant possiblement une fin de course en slicks. Après avoir dégoé Norris pour pointer sixième, Hamilton signe le meilleur tour.

Tour 12 : Hamilton signe un nouveau meilleur tour en course ! Il roule 8 dixièmes plus vite que Bottas, 1 seconde plus vite que Verstappen, 1″8 plus vite que Gasly qui est devant lui, et 2″7 plus vite que Norris qu’il vient de dépasser.

Tour 14 : L’écart en tête est de 3″6 entre Bottas et Verstappen. Hamilton est revenu sur Gasly, et Sainz dépasse Vettel non sans toucher l’Aston Martin. Hamilton dépasse Gasly avant même la fin du tour.

Tour 16 : Bottas perd un peu de temps sur Verstappen mais preserve une avance de 3 secondes. Leclerc est à 2″4 du Néerlandais et possède 6″2 d’avance sur Pérez. Hamilton fait l’effort derrière le Mexicain est revient à 5″5. Mais Hamilton se plaint d’un pneu endommagé à l’avant droit, et les ingénieurs de ses rivaux le confirment, une partie de la bande de roulement du pneu est quasiment lisse !

Tour 18 : Contrairement à Hamilton, Verstappen a préservé ses gommes et signe le report du tour. Bottas a lui aussi accéléré et tourne à un dixième du pilote Red Bull. Hamilton parvient toutefois à remonter sur Pérez, il est à 4″8. Sainz est neuvième après avoir dégoé Tsunoda.

Tour 19 : Bottas s’empare du meilleur tour en course, Verstappen améliore et l’écart se maintient à 3 secondes au déhowever du tour. Mais Verstappen parvient à reprendre près d’une demi-seconde à Verstappen dans ce 19e tour et ramène l’écart à 2″5 après une erreur de Bottas.

Tour 20 : Les six premiers tournent dans un rythme très proche, avec 4 dixièmes d’écart au tour entre eux. Hamilton proceed de remonter sur Pérez et signe le meilleur tour dans cette 20e boucle.

Tour 21 : McLaren demande à Ricciardo, toujours coincé en 16e place, s’il pourrait être meilleur avec des pneus intermédiaires neufs. Les premières décisions stratégiques approchent, et McLaren pourrait tester ce changement sur Ricciardo avant de le valider pour Norris. L’Australien rentre à la fin du 21e tour.

Tour 22 : Tsunoda est sorti de piste au virage 1 et repart 13e. Devant, Leclerc accélère et s’empare du meilleur tour en course à la fin de cette 22e boucle.

Tour 23 : Leclerc est remonté à 2 secondes de Verstappen, qui est lui-même à deux secondes de Bottas. Hamilton est à 3 secondes de Pérez, tandis que Ricciardo ne parvient pas à aller plus vite avec ses pneus intermédiaires neufs, qui sont visiblement trop rainurés avec la piste séchante.

Tour 25 : Gasly annonce davantage de pluie dans le virage 9 !

Tour 26 : Hamilton confirme lui aussi un peu plus de pluie, la bruine s’intensifie et il se pourrait donc que l’espoir de pneus slicks en fin de course s’envole définitivement.

Tour 27 : Sainz veut faire un seul arrêt, mais la météo va être cruciale pour cela. Les pneus commencent à surchauffer mais il est bien trop tôt pour chausser les slicks. Si les pilotes doivent chausser à nouveau des intermédiaires neufs et que la pluie ne revient plus après, il faudra faire un deuxième arrêt en fin de course. La stratégie va être cruciale.

Tour 28 : Il y a désormais 4 secondes d’écart entre Bottas et Verstappen, et Leclerc garde toujours le rythme du pilote Red Bull. Pérez s’effondre un peu en temps et Hamilton est à 2 secondes. Vettel pense, quant à lui, que les pneus slicks pourront être chaussés en fin de course.

Tour 29 : On atteint la mi-course et Bottas mène toujours depuis le déhalf. Leclerc revient un peu sur Verstappen, comme Hamilton sur Pérez. Mazepin a fermé la porte à Hamilton alors que les drapeaux bleus étaient agités. Le pilote Haas fait une nouvelle manœuvre très dangereuse, et l’on peut raisonnablement penser qu’une pénalité va tomber.

Tour 31 : Hamilton revient à une seconde de Pérez, tandis que Vettel et Ocon luttent pour la dixième place. L’Allemand reste devant le pilote Alpine F1.

Tour 32 : Bottas se plaint de pertes de grip soudaines à l’arrière. Alonso s’arrête et purge sa pénalité de 5 secondes avant de repartir en pneus intermédiaires.

Tour 33 : Sainz annonce qu’il pleut davantage maintenant, sans que les chronos ne chutent. Les situations météo sont toujours très délicates mais Alonso ne parvient pas non plus à gagner du temps avec ses intermédiaires neufs, qui possèdent trop de rainures pour une piste séchante.

Tour 34 : Hamilton dépasse Pérez pour le acquire de la quatrième place ! Mais le Mexicain n’a pas dit son dernier mot et les deux hommes font tout le dernier secteur côte à côte !

Tour 35 : La lutte proceed entre Hamilton et Pérez dans la ligne droite, et Pérez freine à l’intérieur pour repasser Hamilton. Quelle lutte ! Norris s’arrête.

Tour 36 : L’écart entre Bottas et Verstappen est de 6 secondes. Leclerc go well with toujours à 2 secondes de la Red Bull, et Hamilton tente de passer Pérez sans succès. Verstappen s’arrête à la fin du tour !

Tour 37 : Verstappen ressort troisième après un arrêt réussi. Il preserve les intermédiaires et repart troisième, 2″5 devant Pérez et Hamilton. Sainz et Vettel s’arrêtent également et le pilote Aston Martin repart en médiums ! Et Bottas rentre à son tour au terme de la 37e boucle !

Tour 38 : Bottas ressort deuxième à 7 secondes de Leclerc et avec 4″6 davance sur Verstappen. Le pari de Vettel est perdant, il perd 40 secondes en deux secteurs et confirme à la radio que ça ne fonctionne pas ! Pérez s’est aussi arrêté et il est ressorti sixième.

Tour 39 : Vettel a tourné en 2’40 après avoir manqué de percuter le mur dans les stands. L’Allemand est reparti 19e. Gasly s’est arrêté, comme Stroll. Leclerc, Hamilton et Giovinazzi sont les seuls pilotes du prime 10 (en 1ere, 4e et 10e positions) à ne pas s’être arrêtés.

Tour 40 : Hamilton tourne dans le même rythme que Verstappen, seul Bottas roule plus vite parmi les hommes de tête. Leclerc demande s’il peut garder ce practice de gommes jusqu’en fin de course !

Tour 42 : Giovinazzi est rentré aux stands et Ricciardo, qui était le premier à avoir changé de gommes intermédiaires, est remonté aux portes du prime 10. Hamilton est appelé au stand, et il refuse, expliquant qu’il veut rester en piste ! Va-t-il profiter de la piste séchante pour conserver ses pneus aux rainures effacées par la surchauffe ?

Tour 43 : Leclerc perd soudainement en rythme ! La Ferrari se fait rattraper à raison de 1″5 seconde au tour !

Tour 44 : C’est encore pire pour Leclerc qui a concédé 2 secondes sur ce tour mais ne rentre pas. Le problème ne vient pas du choix stratégique mais précisément de la Ferrari, automobile Hamilton tourne dans les temps de Bottas.

Tour 45 : Leclerc a commis plusieurs erreurs et voit Bottas revenu à une demi-seconde. Verstappen voit Hamilton revenir à raison de près d’une seconde au tour, il y a 3″9 entre les deux hommes.

Tour 46 : Bottas est revenu dans le sillage de Leclerc, qui essaie désespérément d’avoir des informations de son ingénieur, sans que ce dernier ne soit succesful d’être clair.

Tour 47 : Bottas s’empare de la tête de la course et prend 2 secondes à Leclerc dans le premier secteur ! La stratégie de Leclerc prend l’eau et Hamilton begin à perdre lui aussi en rythme. La course est-elle trop longue pour ces gommes intermédiaires ?

Tour 48 : Sainz signe le meilleur tour en course et Leclerc s’arrête. Il ressort quatrième juste devant Pérez. Bottas a désormais 7 secondes d’avance sur Verstappen, et Hamilton est à 6 secondes de la Red Bull. Leclerc pointe maintenant à 11 secondes du septuple champion du monde.

Tour 50 : Sainz proceed d’enchaîner les meilleurs excursions en course et remonte à raison de 1″5 sur Norris. L’Espagnol fait une course exceptionnelle et peut regretter d’être parti du fond de grille. Devant, Bottas a 8 secondes d’avance sur Verstappen, et Hamilton est à 6 secondes. Il se plaint de glisser mais dit que les situations sont correctes. Mais il rentre à la fin du tour !

Tour 51 : Mercedes joue la sécurité et arrêt Hamilton pour éviter que ses pneus ne s’effondrent en rythme. Peter Bonnington lui explique que l’objectif était de rester devant Gasly, et il ressort avec 5″4 de retard sur Leclerc et Pérez. Ce dernier attaque la Ferrari et dépasse après une lutte côte à côte dans le dernier secteur entre les deux hommes. Pérez est sur le podium provisoire.

Tour 52 : Hamilton se plaint d’avoir arrêté mais Bonnington lui explique qu’il se serait fait dépasser. Il est déjà revenu dans le sillage de Leclerc et va pouvoir aller chercher Pérez par la suite. Ocon est désormais le seul pilote à ne pas s’être arrêté mais son rythme est lent.

Tour 53 : Leclerc ne parvient pas à mettre ses pneus à température et voit Hamilton dans son sillage, mais le pilote Mercedes ne parvient pas encore à passer et voit Pérez creuser plus de 5 secondes d’écart pour assurer son podium.

Tour 54 : Hamilton s’énerve automobile ses pneus ont du graining et il répète qu’il n’aurait pas dû rentrer au stand, automobile il perd désormais beaucoup de temps sur Leclerc et voit Gasly et Norris revenir.

Tour 55 : Gasly est à une seconde de Hamilton et lorsque Bonnington lui annonce cela, il lui dit de “laisser tomber”. Leclerc a pris 3″8 sur le pilote Mercedes F1 et semble avoir assuré sa quatrième place.

Tour 57 : Bottas an indicationé le meilleur tour en course dans la 56e boucle ! Il possède désormais 10 secondes d’avance sur Verstappen et file vers la victoire, au terme d’une très belle course. Hamilton proceed de perdre du temps sur Leclerc et garde Gasly et Norris à distance (+ 1″5 et 3″ respectivement).

Dernier tour : Ocon perd toujours du terrain sur Giovinazzi et risque de manquer les factors à un tour près ! Le pari de garder les mêmes pneus pendant toute la course a finalement été perdant.

Arrivée : Bottas s’impose et enfonce le clou pour le meilleur tour en course en 1’30″432, soit un chrono plus rapide de 3″6 face à Verstappen, et 2″8 plus rapide que Pérez !

Les deux pilotes Red Bull l’accompagneront sur le podium, devant Leclerc et Hamilton. Gasly termine sixième devant Norris, Sainz, Stroll et Ocon, qui franchit la ligne dixième avec sept dixièmes d’avance sur Giovinazzi !

Verstappen reprend la tête du championnat pour 6 factors, tandis que Mercedes creuse l’écart avec 36 factors inscrits contre 33, ce qui porte justement l’avance de l’équipe à 36 factors au championnat constructeurs.

Pos. Pilote Voiture Ecart Arrêts
01 Valtteri Bottas Mercedes W12 58 laps – 1h31m04.103s 1
02 Max Verstappen Red Bull Honda RB16B +14.584 1
03 Sergio Pérez Red Bull Honda RB16B +33.471 1
04 Charles Leclerc Ferrari SF21 +37.814 1
05 Lewis Hamilton Mercedes W12 +41.812 1
06 Pierre Gasly AlphaTauri Honda AT02 +44.292 1
07 Lando Norris McLaren Mercedes MCL35M +47.213 1
08 Carlos Sainz Ferrari SF21 +51.526 1
09 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR21 +82.018 1
10 Esteban Ocon Alpine Renault A521 +1 lap 0
11 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Ferrari C41 +1 lap 2
12 Kimi Räikkönen Alfa Romeo Ferrari C41 +1 lap 1
13 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL35M +1 lap 1
14 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda AT02 +1 lap 1
15 George Russell Williams Mercedes FW43B +1 lap 1
16 Fernando Alonso Alpine Renault A521 +1 lap 1
17 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW43B +1 lap 1
18 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR21 +1 lap 2
19 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-21 +2 laps 1
20 Nikita Mazepin Haas Ferrari VF-21 +2 laps 1

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button