Sports

L’Atlético de Madrid enfonce Barcelone

Déjà très mal en level et incapable de se montrer au niveau sur la scène européenne comme nationale, Barcelone a reçu une véritable leçon de réalisme de la half de l’Atlético de Madrid. En deux tirs cadrés et 45 petites minutes, Thomas Lemar et Luis Suárez ont en effet plié la rencontre.





L’Atlético de Madrid enfonce Barcelone

Atlético de Madrid 2-0 Barcelone

Buts : Lemar (23e) et Suárez (44e)

Désormais, il est (beaucoup) plus facile de battre le grand FC Barcelone que des petites équipes. Lorsqu’on s’appelle l’Atlético de Madrid, en tout cas. Telle est la conclusion du « choc » de ce samedi soir comptant pour la huitième journée de Liga, dans lequel les Colchoneros étaient favoris et dans lequel ils se sont tranquillement imposés. Car face aux Catalans, les Matelassiers du duo Lemar-Suárez (un however et une passe décisive chacun) n’ont eu besoin que d’une mi-temps pour plier la rencontre. Deuxièmes, les locaux enfoncent leurs décevants adversaires (dixièmes) en même temps que Koeman.

Griezmann non, Lemar oui


23e minute, au Wanda Metropolitano. Après une accélération de Félix et une transmission en profondeur de Suárez, la patte gauche de Lemar s’applique pour déposer le cuir dans la lucarne de Ter Stegen. Une ouverture du rating méritée, tant le Français fait mal depuis le coup d’envoi auquel Griezmann assiste du banc des remplaçants. Avant le however, l’ancien Monégasque adresse en effet plusieurs avertissements aux Barcelonais. Une frappe dans le petit filet, par exemple. Ou encore une remise sans contrôle pour Félix, qui ne trouve pas le cadre. En face, les Catalans peinent à réagir malgré une possession de balle largement en leur faveur. Coutinho s’essaye tout de même à une demi-volée des seize mètres, mais cette tentative reste largement insuffisante pour inquiéter sérieusement l’Atlético d’Oblak. C’est même Suárez qui, déjà proche d’inscrire la deuxième réalisation de la partie avec un tir léchant le poteau extérieur, refait trembler les filets sur une passe décisive de… Lemar.

Ultimes changements, pour Koeman

Toujours aussi désespérant, Barcelone revient des vestiaires avec Roberto suppléant González. Sans réussite. Côté Atlético, Trippier prend la place de De Paul… Pour, encore, renforcer les bases arrière et sécuriser le rating. Un rating protégé par Oblak, efficace et parfait devant Coutinho. À l’autre bout du terrain, Ter Stegen évite l’humiliation lorsque Félix se met en valeur. La suite ? Des remplacements qui ne changent pas grand-chose à la physionomie du match (entrées de Fati, De Jong ou Puig…), d’autres accompagnées d’applaudissements nourris (sorties de Suárez et Félix, pour Griezmann et Correa…) et la sensation que Koeman ne reviendra jamais sur le banc barcelonais. Certes, Madrid brille par son réalisme et est sublimé par ses joueurs moteurs. Mais il s’agit là autant d’une victoire convaincante des Colchoneros qu’une défaite désolante des Catalans.

Atlético de Madrid (5-3-2) : Oblak – Llorente, Savić, Giménez, Hermoso (Felipe, 82e), Carrasco (Lodi, 82e) – De Paul (Trippier, 46e), Koke, Lemar – Suárez (Griezmann, 72e), Félix (Correa, 72e). Entraîneur : Simeone.

Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen – Mingueza (Puig, 75e), Piqué, Araújo, Dest (Lenglet, 86e) – De Jong, Busquets, González (Roberto, 46e) – Gavi (De Jong, 75e), Depay, Coutinho (Fati, 64e). Entraîneur : Koeman.

  • Résultats et classement de Liga

    Par Florian Cadu

  • L’Atlético de Suarez, trop fort pour ce Barça

    Related Articles

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Back to top button